Manuel du Rosé à l’usage des croyants

C’est l’été! Enfin, au Sud…pour les autres, vous pouvez envoyer vos réclamations à Météo France ou Dieu (ils partagent le même SAV).

Indissociable de la chaleur et des grandes tablées, le Rosé est à son apogée. Mais si la couleur évoque, pour le reste ça patine un peu…Alors petit manuel de survie à l’usage des croyants.

Continuer la lecture de « Manuel du Rosé à l’usage des croyants »

LE GRIS DES SABLES: joli vin cherche plat épicé pour moments savoureux

Même en vin, toi aussi tu peux être bonne!

Hana ayant décidé de nous faire voyager cette semaine avec la jolie recette de son Saka-Saka, je ne voulais pas être en reste et ai décidé de vous emmener au bord de la mer pour cet accord met/vin (quoi, copieuse?).

En effet, la gourmande ayant fait le plein d’épices autour de ce plat africain, il convient de lui apporter fraicheur et délicatesse dans le verre afin de mieux en souligner les saveurs et rafraîchir le palais. J’ai donc choisi un ravissant rosé, un Gris des Sables (même le nom est top!) aux saveurs délicates de fruits blancs et d’agrumes.

Histoire de se la jouer à table devant l’Homme, le Boss, les Copines (rayer la mention inutile), un peu de culture…

Continuer la lecture de « LE GRIS DES SABLES: joli vin cherche plat épicé pour moments savoureux »

Une parenthèse à Sainte-Cécile Les Vignes

Depuis le temps que Dominique Gille, du joli petit village de Sainte-Cécile Les Vignes me vantait les charmes de ce village ainsi que le dynamisme de ses vignerons, j’ai profité samedi du beau temps froid de la Provence et enfourchant mon balai ma jolie auto, je me suis rendue tout au nord du Vaucluse, à quelques encablures de la Drôme.

C’est lors d’un vernissage des artistes locaux au caveau, que j’ai pu rencontrer Frédéric Penne, vigneron du domaine Moun Pantaï et François Pouizin, administrateur de la Cave coopérative de Chantecôtes. J’ai écouté leur combat passionné depuis 25 ans pour obtenir enfin l’appellation village pour ce terroir si spécifique de Sainte Cécile, Frédéric m’a conté les galets roulés, les sols argilo calcaire, les climats, les espoirs aussi de tous ces vignerons.

Pour finir, j’ai pu déguster un verre de Côtes du Rhône rosé, Abélia, tout en délicatesse. Des fruits gourmands, une fraîcheur presque ciselée pour ce joli rosé qui m’a donné des envies d’été au cœur de l’hiver…

C’était une jolie parenthèse…