10 (BONNES) RAISONS D’OUVRIR UNE BOUTEILLE

  1. Vous avez eu une promotion. Et franchement, la tête de Miss Parfaite l’apprenant, mérite une GRANDE célébration. D’autant que, soyez réaliste, vous n’aurez que peu de moments de gloire dans votre vie.
  2. Vous n’avez PAS eu de promotion. Soyez pragmatique, en matière de plaisir, une jolie quille reste plus abordable pour votre carte bleue (et votre banquier, cet homme si matérialiste) que ces sublimes bottes de chez Marc Jacob (qui vous iraient parfaitement. Évidemment).
  3. Ce n’est PAS votre anniversaire. Rebellez-vous, dîtes non à cette société conventionnelle. Vous n’êtes pas un numéro. Vous n’êtes pas une date. Comme le dit une grande philosophe: Restez Maître du temps et des ordinateurs, Retrouvez-vous d’un coup aux temps d’Adam et Eve et Coupez la machine à rêve…
  4. Vous n’imaginiez tout de même pas boire du cola avec la fantastique blanquette de tante Huguette??
  5. Vous pourrez supporter la conversation de tante Huguette.
  6. Vous pourrez parler de robe sans que l’Homme ne vire au bleu.
  7. L’Homme est enfin rentré de voyage d’affaires.
  8. L’Homme est enfin parti en voyage d’affaires.
  9. Vous êtes une héroïne ET une patriote et avez décidé de sauver la viticulture française.
  10. Parce que…

A vos souris! Donnez de nouvelles raisons afin de compléter cette chouette liste.                 Je relèverai les copies sous peu et créerai ainsi une nouvelle liste avec les meilleurs d’entre vous…

VIN & COMMUNICATION: UN SI JOLI COUPLE…

J’assistais, il y a peu, au Vinocamp Paris organisé par l’excellente Miss Vicky Wine ainsi que son, non moins excellent compère, Grégoire Japiot.

L’endroit fourmilla de débats et d’échanges divers dont la toile de fond restait la défense du vin, ce produit noble, objet à tous de nos passions.

Je participais entre autres à un groupe de réflexion sur le terroir et l’innovation. S’y posa la question de la définition du terroir, s’il pouvait être modifié, si celui-ci pouvait être l’argument central autour du Vin.

Au delà de toutes ces questions si passionnantes qu’elles furent, reste la question centrale : Comment donner aujourd’hui l’ envie de découvrir ou redécouvrir le vin ?

Continuer la lecture de « VIN & COMMUNICATION: UN SI JOLI COUPLE… »

J’ ADOPTE UN CAVISTE

En ce mois de septembre, souvent synonyme de bonnes résolutions, en voilà une: adoptez un caviste.

Étape essentielle de votre épanouissement urbain, le caviste est votre ami.

Mais trouver son caviste (et le garder!) demande quelques efforts.

Furetez, fouillez! N’hésitez pas à franchir les limites de votre quartier. La quête demande quelques efforts.

Demandez conseil . Donnez lui votre budget, décrivez vos goûts et vous ne tarderez pas à être surpris. Le caviste aime son métier et au risque de vous surprendre son but n’est pas de vous refourguez la bouteille la plus chère mais de vous voir revenir.

Parlez-lui!!! S’il n’a nul besoin de connaître tous les exploits de votre tonton Gérard, l’atmosphère du diner, le type de vin que vous buvez régulièrement chez le dit tonton sont autant d’éléments qui lui permettront de sélectionner le vin adéquat à votre soirée. Et rappelons-le, ne pas avoir d’élément est un élément, car il pourra vous conseiller un vin facile sans trop de risques.

Il faut bien l’avouer, au cours des années, il saura tout de vous: de votre vie amoureuse à votre développement professionnel, c’est lui qui trouvera le vin qui ravira votre futur mari, celui qui apaisera belle-maman, ou celui encore qui extasiera vos copines ou votre boss.

Alors, prêt?