Le Rosé, cet autre ami de la fille…

La futilité reste un droit.
Largement revendiqué récemment par nos politiques à lire mes journaux quotidiens.

A l’heure où le soleil pointe le bout de son nez, et où l’on dépoussière dans un même geste la table du jardin, le maillot de bain et ma belle-mère, un sujet essentiel devait être abordé: le rosé. Car le rosé est l’ami de la fille.

Continuer la lecture de « Le Rosé, cet autre ami de la fille… »

A Bordeaux, j’ai le verre qui s’émoustille sous le parapluie…

J’aime le vin. Passionnément, profondément et sans espoir de retour. Et si je m’enthousiasme pour une vinification, un sol, je n’oublie pas que derrière cela il existe une réalité économique. Car, au risque de briser bien des petits cœurs fragiles, il faut affronter une réalité : le vigneron mange, vit et doit payer sa cuverie (et ses taxes) afin de continuer à remplir nos verres. Dès lors, acheteurs et vendeurs se croisent au coin de nos échoppes comme sur le net. Continuer la lecture de « A Bordeaux, j’ai le verre qui s’émoustille sous le parapluie… »

Le Grand Tasting, là où le bonheur s’écrit avec un G

Cette année encore, Noël est arrivé en avance.
Pour la 7ème année, les sieurs Bettane et Desseauve, auteur du guide éponyme avaient réuni de gentils vignerons et de grandes Maisons au sein du Carroussel du Louvre.
C’était encore une fois l’occasion d’arpenter la France mais aussi une partie de l’Italie un verre à la main.

Ayant à cœur de ne point décevoir le visiteur, les deux compères n’avaient  ici présentés que des vins ayant reçu la note minimum de 13/20 au Guide. Les dégustateurs ayant le palais aussi fins que la dent peut être dure, l’engagement avait là de quoi affoler les papilles. Continuer la lecture de « Le Grand Tasting, là où le bonheur s’écrit avec un G »

VIENS A SAINT-POURCAIN, C’EST POUR TON BIEN!

Si vous hésitez encore à quitter Paris sans un plein flacon de tranquillisants, sachez qu’il existe aux portes de l’Auvergne, un coin de Paradis. A regarder les émissions télévisuelles sur les gentils agriculteurs, vous aviez bien vu toute cette Nature mais en vrai, le choc est rude. Devant vous s’étalent de grands prés recouverts d’herbes VERTES sans même un écriteau interdit aux chiens pour gâcher le paysage, au loin la chaîne du Puy de Dôme termine votre carte postale.saint-pourçain vin Continuer la lecture de « VIENS A SAINT-POURCAIN, C’EST POUR TON BIEN! »

A SANCERRE, RIEN NE SE PERD (ET SURTOUT PAS SON VERRE)

A trop surfer sur le net, on finit forcément par y rencontrer des gens recommandables.
C’est le cas de Nicolas Millérioux, vigneron à Sancerre.

De passage dans la région, je me suis mise en tête de passer sur ses vignes et goûter ses vins. Un peu agacée tout de même par la constante bonhommie du garçon, j’espérais trouver là matière à râleries et autres grognasseries. Eh bien, même pas.

Sancerre est un peu à part. Encore en Loire mais pas très loin des Bourguignons et à deux encablures de l’Auvergne. Afin de motiver l’Homme au voyage, j’avais innocemment évoqué un pays de steack, de fromage de chèvre et de vin. A ces mots, ni une, ni deux, mon tire-bouchon et moi nous retrouvions dans la précieuse auto de Monsieur en route pour les coteaux de Sancerre.sancerre vin millerioux

Continuer la lecture de « A SANCERRE, RIEN NE SE PERD (ET SURTOUT PAS SON VERRE) »

A VACQUEYRAS, JE DIS BLANC!

Des fois on croit connaître alors qu’on ne connait pas.
Comme lorsque je donnais mes paquets de bonbons et accessoirement mon cœur à Kevin. Le traitre les offrait alors à la blonde Sandra dès mes couettes tournées. Le bac à sable est un monde cruel.
J’ai longtemps pleuré les bonbons.

Comme lorsqu’on parlait Vacqueyras et que je pensais rouge.
Mais ce cru des Côtes du Rhône vous en fera voir de trois couleurs!
Continuer la lecture de « A VACQUEYRAS, JE DIS BLANC! »