Je n’ai pas eu de ballon (de) rouge

red-balloon-2La Vigne nous apprenait hier que la dernière campagne de l’Interprofession des Vins du Rhône vient de faire l’objet d’un référé posé par l’ANPAA en vue d’obtenir le retrait immédiat des affiches de sa dernière campagne.
Je vous laisse juge de l’incitation à la consommation d’alcool…
000098008_illustration_large
Au delà du coup de gueule justement poussé par Vincent Pousson, cet énième épisode de la Guerre des Verres entre l’ANPAA et les dealeurs de vin pose une fois encore les limites d’une loi Evin évasive et inadaptée.

Loi Evin selon laquelle les tribunaux n’ont d’autres choix que d’entrer dans des interprétations où entrent en jeu les jurisprudences précédentes des collègues (en espérant qu’ils ne se soient pas trompés), l’âge et l’humeur du capitaine.

A l’heure où, il faut le reconnaître, le binge drinking fait des ravages chez certains jeunes, il est heureux qu’une association, reconnue d’utilité publique comme l’ANPAA prenne le temps et les fonds utiles pour pourfendre une campagne si incitative.
Il reste évident que la consommation excessive de Chateauneuf et autres Côtes Rôties à l’arrière des cour de lycée devant être combattue,  l’ANPAA a eu ici le courage de s’élever contre une inter profession qui tente clairement de donner une image qualitative de ses vins.

A quand une campagne à la sortie des lycées de nos chers têtes blondes sur les ravages du Pomerol et du Meursault?
Espérons que le législateur saura prendre sa place et réintroduire le débat démocratique afin de clarifier enfin une loi trop large et complexe permettant ainsi à la justice de travailler sereinement et à nos politiques de s’attacher aux vrais problèmes de santé publiques liés aux consommations excessives d’alcool.

Boire Pomerol et mourir (de plaisir)

Les premiers mots qui me viennent sont pour m’excuser de cette si longue absence.
De mes mots à vos yeux, de mes pensées aux vôtres, tant d’excuses que l’on s’invente pour échapper à la page blanche.
N’en n’ayant aucune de bonne, j’avais bien eu l’idée de me fouetter en guise de pénitence avant de reprendre le chemin de mon clavier, mais vous auriez été capables d’en demander les photos. Pour mon plus grand sacrifice, j’ai donc décidé de me priver de villageoise.images

A l’heure, où mes pensées reprennent le chemin du papier, tant de questions agitent mon verre.
Comment, entre autres,  vous parler d’un vin, le décrire, vous rendre compte du breuvage?
Il existe bien quelques critères objectifs: son équilibre, s’il est boisé, jeune ou vieux, voire quelques arômes de base, une partie d’une bibliothèque olfactive que nous sommes à même de partager: la mûre, la cerise, le caramel. Sortis ce ceux-là, nous entrons dans le registre de l’émotion, et de cette mémoire sensorielle propre à chacun.
Faudrait-il, dès lors, renoncer à vous parler des odeurs que ravive un vin et qui peuplent mes souvenirs? Abandonner l’idée de vous parler des parfums de la pluie sur les remparts mouillés de quelques villes des bords de mer? Continuer la lecture de « Boire Pomerol et mourir (de plaisir) »

Si tu ne viens pas à Gaillac, Gaillac viendra à toi…

Eu égard au grand philosophe Jean-Claude VanDamne, j’essaye d’être « aweeere ».
Le belge ayant apporté à la philosophie, ce que Maité laissât à la cuisine, à savoir un tranchant à nul autre pareil.

Je surfe (mais est-ce encore la mode?) sur les tendances en notant précieusement sur mon smartphone, le papier étant déplacé, que le selfie est le nouveau portrait, le hashtag le nouveau commandement, le velib’ le dernier véhicule hype, la diète, le nouveau régime (un génie ayant trouvé qu’arrêter de manger permettait de maigrir) et le burger est en passe de devenir down, supplanté par le kale (de préférence dans des smoothies aux drôles de couleurs).

Mais sais-tu, cher lecteur avide de nouvelles, que Gaillac restera à jamais Gaillac?

Des vins à la variété pas encore infinie (mais on y travaille), et des cépages autochtones à nul autre pareil.terre de gaillac

Continuer la lecture de « Si tu ne viens pas à Gaillac, Gaillac viendra à toi… »

Darla, y’a du soleil et des cépages.

Arrivé sur la méditerranée, prendre à gauche, contourner la Corse et la Sardaigne. Ensuite continuer tout droit jusqu’à buter sur ce petit bout de terre étroit : le Liban. Coincé entre la Syrie et Israël, il offre sa longue bande étroite de terre au soleil.
La vigne, semblable à la blonde qui hante la moindre bande de sable les premiers rayons venus, s’y gorge de soleil pour donner des vins concentrés et généreux (eux. Contrairement à la blonde pour ceux qui suivent).

Belleblonde2

Continuer la lecture de « Darla, y’a du soleil et des cépages. »

A Chateauneuf, des bouteilles ont fait le printemps

Il y a des jours où l’on sent monter à soi toute la beauté et l’amour du monde.
La seule différence étant où se nichent la beauté et l’amour.
Si pour certains, la béatitude se cache (vachement bien d’ailleurs) dans un prime time de Plus belle la vie ou la énième rediffusion des feux de l’Amour, elle a plutôt tendance à se révéler à moi au fond d’un verre par une belle journée ensoleillée.
Le bonheur marche beaucoup mieux sous le soleil, c’est scientifique.
On peut être statique et congelé par -15°C sous une tempête de neige, rarement extatique.

Bref, c’est le printemps, les zoziaux chantaient et le bruit des bouchons sautant joyeusement hors des bouteilles ravissait mon petit cœur fragile en ce dimanche pour les désormais rituels Printemps de Chateauneuf.

Pour l’occasion, Rémy Bousquet avait sorti ses plus jolis crayonsremy bousquet

Côté vins, il y avait du lourd, de l’immémorable et deux ou trois autres choses.. Continuer la lecture de « A Chateauneuf, des bouteilles ont fait le printemps »

8 raisons d’ouvrir une bouteille

Parce que c’est votre anniversaire

that-moment-when-you-go-to-some-party-and-it-sucks_1543

Parce qu’il est rentré.

giphy
Parce qu’il est parti.

tumblr_m46dcjKoEM1rpw4xk
Parce que vous venez d’être nommée responsable du nouveau projet novateur de la boîte

tumblr_m3mrtw79lg1qfj9hh
Parce que DuBoss vient de répondre à votre demande d’augmentation

jack nicholson fuck
Parce ce dîner chez sa mère ne saurait s’en passer.

60875-MRW-Im-done-with-my-Final-Exam-k1R9

Parce que vous avez une grande nouvelle

father1

PARCE QUE!

i love wine

8 trucs pour survivre dans une dégustation

Colette avait fait sensation dans les années 90 avec son bar à eaux, Paris fleurit désormais de bars à vins, de bistrots branchouilles où il fait bon s’extasier sur le verre à coups de mots et d’expressions ésotériques.
Janvier étant le mois des plus ou moins bonnes résolutions, vous avez décidé de devenir vous aussi un grand dégustateur de vins? Quelques recommandations avant d’empoigner verre et tire-bouchon…

Penser à cracher
drunk woman

S’entraîner à cracher
spit

Prendre un air concentré et inspiré.
Cameron-Diaz-on-the-Spanish-TV-show-El-Hormiguero-5-600x450Poser cette SALETÉ de téléphone
dish-051811-Teresa-Giudice

Ne pas hésiter à échanger avec ses voisins
les-tontons-flingueurs-scene-de-la-cuisine-lhomme-au-masculin-on-se-tente-sur-le-bizarre-620x300Evitez les phrases comme « Vous avez quoi comme Chardonnayyy? »
12-angry-men
On ne danse PAS.
article-2528635-1A46470200000578-637_634x385

Ne JAMAIS sourire APRES.
111-gypsy-teeth