Vivre, boire et jouir à Sancerre.

Je me fous des quenelles, des amours élyséennes, des querelles d’ego qui s’étalent sur les réseaux et les papiers au cri de « moi je, moi je ». Je veux vivre, boire et jouir comme ce matin là, à Sancerre.
Il y a des lieux précieux, des sanctuaires, récipiendaires des bons souvenirs où courir quand le monde devient trop lourd. C’est à Sancerre que mes pas me portent de temps à autre, Sancerre qui porte le rire de mon père et le sourire de ma mère au creux de ses ruelles.alphonse mellot

Continuer la lecture

Publié dans dégustation, vin blanc | 4 commentaires

8 raisons d’ouvrir une bouteille

Parce que c’est votre anniversaire

that-moment-when-you-go-to-some-party-and-it-sucks_1543

Parce qu’il est rentré.

giphy
Parce qu’il est parti.

tumblr_m46dcjKoEM1rpw4xk
Parce que vous venez d’être nommée responsable du nouveau projet novateur de la boîte

tumblr_m3mrtw79lg1qfj9hh
Parce que DuBoss vient de répondre à votre demande d’augmentation

jack nicholson fuck
Parce ce dîner chez sa mère ne saurait s’en passer.

60875-MRW-Im-done-with-my-Final-Exam-k1R9

Parce que vous avez une grande nouvelle

father1

PARCE QUE!

i love wine

Publié dans Non classé | 2 commentaires

Comme t’es bio!

Dans quelques semaines se déroulera Millésime Bio, grand-messe annuelle du vin bio.
Le nombre de labels existant étant peu ou prou équivalent au nombre de femmes d’Eddie Barclay (pour les plus jeunes, merci de regarder wikipédia ou mieux un truc fou avec des pages, un dictionnaire), un petit guide pour s’y retrouver quand on n’a pas fait Larzac supérieur.60775.original-5629

Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Un commentaire

8 trucs pour survivre dans une dégustation

Colette avait fait sensation dans les années 90 avec son bar à eaux, Paris fleurit désormais de bars à vins, de bistrots branchouilles où il fait bon s’extasier sur le verre à coups de mots et d’expressions ésotériques.
Janvier étant le mois des plus ou moins bonnes résolutions, vous avez décidé de devenir vous aussi un grand dégustateur de vins? Quelques recommandations avant d’empoigner verre et tire-bouchon…

Penser à cracher
drunk woman

S’entraîner à cracher
spit

Prendre un air concentré et inspiré.
Cameron-Diaz-on-the-Spanish-TV-show-El-Hormiguero-5-600x450Poser cette SALETÉ de téléphone
dish-051811-Teresa-Giudice

Ne pas hésiter à échanger avec ses voisins
les-tontons-flingueurs-scene-de-la-cuisine-lhomme-au-masculin-on-se-tente-sur-le-bizarre-620x300Evitez les phrases comme « Vous avez quoi comme Chardonnayyy? »
12-angry-men
On ne danse PAS.
article-2528635-1A46470200000578-637_634x385

Ne JAMAIS sourire APRES.
111-gypsy-teeth

Publié dans Non classé | 10 commentaires

Le conteur de vins, cet allumeur…

Il y a des gens qui goûtent les vins, d’autres qui les font et d’autres encore qui les racontent. Parfois certains font les trois…

Mais un raconteur de vin, c’est tout un monde à portée du verre.
Un être capable de faire un roman d’un terroir à une bouteille, c’est bien un truc à faire des histoires…steve-mcqueen-wine

Continuer la lecture

Publié dans Non classé | 2 commentaires

Bourgueil soit qui mal y pense…

A l’heure où les agapes partent en dithyrambique, et où le verre s’égare parfois, il y a des envies comme des évidences.
De l’épuré, qui part droit dans le verre et file franc sur les papilles…Johnny Cash In Memphis

Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Ma liste de Noweeel

Ayant moi aussi à cœur de m’asseoir sur les genoux d’un vieux bonhomme libidineux revêtu d’un ridicule bonnet rouge, j’ai cédé à la tradition et rédigé ma sacro-sainte lettre au Père Noël. Un type exploitant allègrement des nains au fin fond de la toundra ne pouvant pas être totalement mauvais.
bad-santa

 

  1. Des Finos de Puerto Santa Maria.
    Sentir encore les herbes sèches, l’amande et la salinité en bouche.
    Se pâmer puis finir un somptueux Jamon Iberico.
  2. Des sublimes verres Riedel.
    Jouer les snobs, poser des circonflexes sur mes a et verser mes vins dans leurs écrins.
    Se pâmer devant le nez du verre puis finir la divine quille.
  3. Un verre d’Un Faune avec son Fifre sous les Oliviers Sauvages de Bizeul les pieds ancrés dans cette terre du Roussillon, sauvage et exigeante à la fois. Sentir le fruit rouge et la structure du Cabernet Franc, apprécier sa tension qui vient tracer le vin, en dessiner les contours. Un baiser violent. Précis.
    Se pâmer et se taire.
  4. La sculpture tire-bouchon de Rob Higgs.
    Un objet inutile, dispendieux à une époque où tout se doit d’être utile est un rappel de la nécessité du futile.corkscrew 2
    Se pâmer, puis le refiler à quelqu’un qui aura la place de mettre ça au milieu du salon.
  5. Une table en bois grande et longue.
    De celle sur lesquelles on s’engueule, on rit jusqu’à des heures indues où le raisonnable n’a pu sa place.
    Se pâmer et rêver.
  6. Une bouteille de Brane Cantenac.
    sentir l’arôme des mûres fraîchement cueillies sur les ronces une soirée d’été.
    Se pâmer et boire.
  7. Que le monde entier et plus particulièrement mes voisins arrêtent de pendre des Père Noël suicidaires à leurs fenêtres. Cette plongée dans un univers digne du fils spirituel dépressif de Wenders et Lynch m’angoisse chaque année.

 

Publié dans Non classé | 2 commentaires

De quilles en quilles: l’hebdo des bouteilles de la semaine #2

En image et en verre, au top de la semaine.
J’ai le tire-bouchon toqué sur le Languedoc et le Roussillon ces derniers jours.

felines jourdanUne très belle surprise. Une appellation souvent trop méconnue pour un très joli blanc sur la fraîcheur. Des notes de fruits jaunes croquants et juteux qui éclate sur une trame acide qui vient titiller les papilles. Un instant de silence à la mémoire des huîtres à l’arrière de la photo qui l’ont merveilleusement accompagnée. Pour moins de 8€, on se rue sur le tire-bouchon.mas crematUn blanc encore des Côtes Catalanes, Grenache blanc et Macabeu, ce cépage caractéristique du coin pour un blanc d’apéro qui sent le rire, le jambon cru et les amis autour. Ça se bouscule en bouche entre les agrumes et la pêche jaune bien mure et ça ouvre l’appétit à moins de 7 € chez le caviste.
mas champartC’est toujours aussi bon. Une appellation avec des sols de schistes qui donne des blancs précis, sur la minéralité. Des touches de verveine, de citron et de petites mirabelles juteuses, en finale une légère amertume qui réveille les papilles avec un petit gout de reviens-y… Aux alentours de 12€ à la propriété.
Archimbaud l'enfant terribleAttention, bombe en approche! Une merveille de fruits noirs, de cacao et de réglisse.
Ça se fait velours sur la bouche, glisse sur la langue et prend tout l’espace…
Cette quille là, elle est terrible.  (13 € chez mon caviste)
la coule douce perdrixEncore un vin des Côtes de Catalanes, un vin sur la simplicité, avec du fruit, les tanins sont un peu accrocheurs mais la matière est belle. La cerise noire domine, avec de jolies notes de poivre. Ça croque en bouche avec une jolie longueur, et franchement c’en est esbrouffiant à moins de 6€.

Publié dans dégustation | Un commentaire

Bivouac à Pessac

A quelques encablures de Bordeaux, juste en périphérie de la ville, sur sa rive gauche, Pessac Leognan.
Sur cette histoire de rive droite/ rive gauche, je rappelle: Garonne, nage, milieu, alliance. Pour le détail et les virgules, voir ici.

pessac leognan

De G à D, Château Malartique-Lagravière, Château Rouillac, Château Fieuzal et Château Couhins

On pourrait croire qu’ un vignoble originellement implanté autour d’une ville fondée par les Bituriges Vivisques, ne semblait pas très sérieux… Quand on y apprend en plus, que le cépage local de l’époque était le Biturica, on se demande s’ils ne le font pas exprès*.

Continuer la lecture

Publié dans Non classé | 2 commentaires

Vin Nouveau ou Nouveau Vin?

A l’heure où les français se réveillent en bleu, des ballons plein les yeux, les vignerons préparent les leurs  avant  la vague rouge des primeurs qui s’apprête à submerger les troquets de Paris aux jacuzzis tokyoïtes.

Si les Beau(en)joleurs tirèrent les premiers, nombre de régions dégainent aujourd’hui du Languedoc, aux Côtes du Rhône, en passant par le sud-ouest.vin nouveau

Continuer la lecture

Publié dans les Humeurs de Louise, Non classé | Laisser un commentaire