VIREE AU PIC SAINT LOUP ENTRE PUISSANCE ET ELEGANCE

Comme un coup au cœur, un paysage, une terre qui se découpe avec en fond deux géants somptueux: le Mont de l’Hortus et le Pic Saint Loup. Des vignobles de clairière qui se découvrent sur un sol d’éboulis calcaire assurant ainsi fraicheur et puissance à ses vins.

Chaque année, en juin, s’organise ici les Vignes Buissonnières. L’occasion de découvrir les vins de l’appellation au cour de haltes gourmandes sur son si joli terroir. Si le mollet souffre quelque peu, la bouche s’enthousiasme, et le nez pétille devant ces verres.

Chapeautée, la fille chapeautée (préalablement enduite d’écran total) gravit les coteaux, lit les maximes, ô combien sages, déposées là par des bénévoles investis, hume les verres et déguste allègrement…

Ici entre Cévennes et Méditerranée, se trouvent ces vignobles au milieu d’une nature encore sauvage et préservée. Différentes ères géologiques se sont succédées pour apporter une grande richesse aux sols. Argile rouge, riche en fer qui donne des tanins fins et serrés, des éboulis calcaire venus des géants qui planent sur la vallée et apporteront fraicheur et minéralité. Un terroir exceptionnel pour des vins différents, à découvrir.

 

Coup de cœur en Pic Saint Loup

 

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à VIREE AU PIC SAINT LOUP ENTRE PUISSANCE ET ELEGANCE

  1. Sylvain dit :

    Chouette moment passé ensemble. Pétillant comme toi, Louise.
    A renouveler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *