DE LA TAUROMACHIE A LA VIGNE: UNE TERRE

Sur l’invitation des Costières, j’ai pu découvrir leurs vins lors de la Féria de Nîmes.

Les Costières de Nîmes c’est un vignoble au sud des Côtes-du-Rhône, de la vallée du Gardon jusqu’aux portes de la Camargue. Un terroir riche, méditerranéens, faits de galets chauffés au soleil et de pluies rares et diluviennes et toujours le Mistral qui soufflent sur les vignes les préservant ainsi de nombreuses maladies.

Au delà de la dégustation, c’était l’occasion de découvrir une corrida avec les vignerons des Costières, ses aficionados. Entrevoir, comprendre dans la beauté brute du taureau, les passes du torero empreintes d’une beauté funèbre le dessein de cette terre. La naissance de ces vins entre force et délicatesse.

Sentir dans le Tradition rouge 2010 du Chateau de Valcombe, ce vin sans concession avec la Syrah empreinte d’épices et de délicatesse, la puissance du fruit apporté par le Grenache. Un vin assurément mâle qui ne manque pas de finesse.

Découvrir le G du Domaine Galus, où la Syrah majoritaire provient des sols les plus au nord de l’appellation et où la fraîcheur des sols lui confère une joliesse préservé par un élevage sans trace de bois. Un vin de soif, d’amis où l’on peut entrevoir les tablées joyeuses des soirs d’été.

Gouter le Confidence Rouge du Château Beaubois où les notes florales rencontrent la profondeur de touches chocolatées, légèrement mentholées pour un vin résolument féminin.

Sans oublier le très beau Galets Dorés du Mourgues du Grès, un blanc fruité où la minéralité des sols apporte fraicheur et vivacité à ce joli vin. Un nez d’agrumes auquel se mêle des notes de fleurs jaunes qui vous emporte au Sud.

C’est ce que j’ai compris, là, au cœur des Arènes, le temps d’un moment, le temps d’une Féria.

 

Ce contenu a été publié dans decouverte appellation, dégustation. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à DE LA TAUROMACHIE A LA VIGNE: UNE TERRE

  1. huuummm les Galets dorés….j’adore ! Je savais même pas que c’était gardois !!
    Tu as été au coeur de la Féria ! ça devait être chouette (même si les corridas c’est pas mon dada en mauvaise nimoîse que je suis !!) 😉

    • louise dit :

      Je n’étais pas passionnée de corridas mais les avoir vu avec des aficionados m’a permis de mieux comprendre cette culture! Quant aux Galets Dorés je confirme! Mais essaye le domaine Galus ou encore le Domaine Kredenweiss qui a un vignoble en Costières. Biodynamie et travail de vignification exemplaire. Pas de bois, du fruit et du bonheur!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *