A SAINT GERVAIS CHEZ UN VIGNERON/INVENTEUR

Le vin, des fois, ça peut paraître compliqué.

En Rhône, au-delà des AOC (dîtes désormais AOP, plus hype), on trouve des appellations village. KEZACO? Finalement, une langue de terre vinicole où l’on reconnaît un terrouare spécifique tant par son sol, que les vins qui y sont produits. Bref, c’est des Côtes du Rhône mais pas pareil. Après la French touch, envisagez la Rhône touch…

Ces villages, au nombre de 17 (au dernier recensement) s’étalent principalement dans la partie méridionale de la région.

Lors de mes dernières pérégrinations bachiques, j’ai pu promener mon tire-bouchon sur une, bien sympathique: Saint-Gervais.

Certainement une des plus petite dénomination village des Côtes du Rhône, Saint-Gervais s’étend sur seulement 137 ha et de jolies coteaux. Le coteau, on le rappelle,  est l’ami de la vigne car, globalement, il régule les apports en eau pour la plante (quand il y a de la pluie, parce que maintenant comme qui dirait, y’a plus de saison ma bon’dame!).

En Saint-Gervais donc, focus sur le Domaine Clavel. Chouette domaine familiale et dont la plupart des vignes se situent au cœur d’une forêt domaniale. Au delà du côté revival, les petites vignes au fond des bois, Blanche-Neige et les sept cépages, la forêt assure une jolie fraicheur aux raisins et ainsi donc au vin dans une région qui en manque quelquefois.

Ici, cinq générations de vignerons et une famille établie sur ces terres depuis 1640. En 1990, l’envie de faire ses vins jusqu’au bout les pousse à quitter la coopérative et commencer l’aventure de la vinification. Si Denis s’occupe du vignoble, c’est Françoise qui s’attèle à la fabrication du breuvage.

Chais eux comme chez nous

Denis parle avec amour de ses vins et parcourt avec fierté ses vignes. C’est un viticulteur passionné, la tête entre terres et cuve, il a même inventé un robot-pigeur pour faciliter la vinification sans maltraiter le fruit…

Denis, vigneron-inventeur

 

Le robot-pigeur de l'inventeur

La gamme Syrius, inspiré par la Constellation décline la gamme de l’appellation en rouge, rosé et blanc. Une mention particulière au blanc, mélange de roussanne pour l’élégance et de viognier pour le côté aromatique mais la forêt aidant (on y revient), un viognier sur le fruit exotique sans lourdeur. Un vin gourmand sur le fruit à la jolie longueur.Le Syrius rouge 2009, dévoile quant à lui un nez délicat sur la prune et les épices, avec en bouche la gourmandise des fruits, une jolie pointe d’humus et de beaux tanins fins.

Dans la gamme Regulus, les Côtes du Rhône, à noter le rouge 2011, mélange de Syrah, Grenache, Cinsault et d’une pointe de Carignan qui développe un joli nez de mûres et de poivre blanc. En bouche, un vin structuré avec des tanins fins mais encore un peu serrés qui pourront délicatement patienter 2 ans pour plus de rondeur.

Pour découvrir tout sur le Domaine Clavel, c’est et c’est bien…

 

 

 

Ce contenu a été publié dans dégustation, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *