CHAMPAGNE, CREMANT, FINES BULLES: QUE DE BULLES!!! (part 1)

Au supermarché ou chez votre caviste s’étale régulièrement sous vos petits yeux émerveillés toute une gamme de bouteilles aux bulles affriolantes, palette d’innombrables d’appellations offertes aux papilles jouisseuses

Alors, QUE CHOISIR??

Grande amatrice de bulles devant l’éternel, je m’attaque à ce sujet, passionnant certes mais (un peu) compliqué pour nombre de mes copines afin de vous donner (quelques) clés.

Pour faire simple et court (les puristes diront très simplifié, mais je maintiens que le monde est empli de gentilles (et jolies) filles qui comme moi ADORE les trucs simples) :

Donc, il existe plusieurs catégories de petites bulles:

Honneur au Roi, le Champagne. Produit uniquement dans l’est de la France sur un terroir délimité autour de Reims et dans l’Aube (autant pour les « champagnes soviétiques » et autres chinoiseries singeries), il reste The référence.

Champagne de vignerons ou de négociant, cela reste une affaire de goût. Car c’est bien de cela qu’il s’agit! Car qu’est-ce qu’un Champagne?

A la base un assemblage de vins tranquilles (entendez sans bulles) de différents cépages, crus et années afin de déterminer le goût recherché. Après la mise en bouteille du vin, on lui ajoute des levures et du sucres (la liqueur de tirage), on ferme la bouteille avec un bidule (si, si! C’est bien le nom! -j’adore-), on attend quelques semaines afin que la mousse se crée A L’INTÉRIEUR de la bouteille, puis après un temps de maturation de 15 mois mini pour les non millésimés, on procède au dégorgement (entendez par là que les levures après avoir consciencieusement travaillées et fait les bulles sont retirées de la bouteille), on ajoute (ou pas!) un mélange sucre et vin (liqueur d’expédition) afin de finaliser la sucrosité du champagne de brut à doux dans un ordre croissant de sucre.

Il peut être issu uniquement de Chardonnay, le Blanc de Blanc, ou d’un mélange Chardonnay et Pinot Noir, le Blanc de Noir, ce qui lui confère un caractère plus corsé. Accessoirement connaître cette différenciation, permet aussi de briller dans le dîner mondain où une jolie blonde taille 36, un culturiste gominé, un trader cravaté (rayez la mention inutile) tentait d’accaparer l’attention.-

Le Crémant, quant à lui, est issu de la même méthode de fabrication (et oui!) dite Méthode traditionnelle mais produit majoritairement dans trois régions différentes: l’Alsace, la Bourgogne, la Loire. Les cépages varient selon les régions. Principalement Pinot Blanc pour l’Alsace aux arômes fruités et équilibrés, Chardonnay et Pinot Noir pour la Bourgogne aux notes plus nerveuses d’agrumes et avec des touches de fruits rouges, Chenin pour la Loire avec une jolie acidité et des notes fruitées de pomme, poire et d’abricot.

Pour de nouvelles bulles, ramenez vos coupes vendredi…

Mes coups de cœur :

Champagne Extra Brut de la Maison Janisson-Baradon : Un Blanc de Noir (Chardonnay/ Pinot).Un grand bonheur, une robe jaune pâle, des bulles extra fines, en bouche un bel équilibre sur la minéralité, les agrumes et des fleurs blanches…Wahou!!!!

Crémant de Bourgogne Pinot Noir Cave Bailly Lapierre : Un joli crémant à prix très raisonnable au nez frais et floral, de belles bulles. A découvrir.

Crémant du Jura Michel Gahier: Un très beau Crémant aux notes de pâte d’amande et de fleurs blanches. Un vin qui change vos apéritifs…

Crémant de Loire Domaine Richou : Un crémant sur le Chenin au nez discret mais une jolie acidité et des notes d’agrumes et d’amande.

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans apéritif, vins effervescents, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *