Une parenthèse à Sainte-Cécile Les Vignes

Depuis le temps que Dominique Gille, du joli petit village de Sainte-Cécile Les Vignes me vantait les charmes de ce village ainsi que le dynamisme de ses vignerons, j’ai profité samedi du beau temps froid de la Provence et enfourchant mon balai ma jolie auto, je me suis rendue tout au nord du Vaucluse, à quelques encablures de la Drôme.

C’est lors d’un vernissage des artistes locaux au caveau, que j’ai pu rencontrer Frédéric Penne, vigneron du domaine Moun Pantaï et François Pouizin, administrateur de la Cave coopérative de Chantecôtes. J’ai écouté leur combat passionné depuis 25 ans pour obtenir enfin l’appellation village pour ce terroir si spécifique de Sainte Cécile, Frédéric m’a conté les galets roulés, les sols argilo calcaire, les climats, les espoirs aussi de tous ces vignerons.

Pour finir, j’ai pu déguster un verre de Côtes du Rhône rosé, Abélia, tout en délicatesse. Des fruits gourmands, une fraîcheur presque ciselée pour ce joli rosé qui m’a donné des envies d’été au cœur de l’hiver…

C’était une jolie parenthèse…

Ce contenu a été publié dans actualité, vin rosé, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Une parenthèse à Sainte-Cécile Les Vignes

  1. ovar dit :

    L’été sera donc rosé !

  2. pouizin françois dit :

    Merci pour cet article, mais petite précision: Mr Gille n’est pas élue à la mairie de ste Cécile et je suis uniquement administrateur au conseil d’adaministration de la cave Cécilia.
    François Pouizin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *