LE MYSTERE 1855

Oyez, oyez, amateurs et lecteurs imprudents, un mystère demeure sur la planète vin…

1855, est un site de vente en ligne de grands crus. A la naissance de la société, en 1995, Emeric Sauty de Chalon, ambitionnait rien de moins que de faire de ce site l’ « Hermes du vin »! A trop miser, la société est désormais partie dans le rouge et rien ne va plus…

Depuis des mois, fleurissent sur le net et dans les journaux moultes réclamations contre ce site. Paiement effectués et livraisons envolées…D’anonymes aux journalistes sérieux, tous dénoncent des livraisons jamais effectuées, un service client injoignable mais des paiements bien encaissés!!!

Malgré des augmentation de capital médiatiquement annoncé, la société paraissait toujours au bord du gouffre et les plaintes s’amoncelaient sans que le couperet jamais ne tombe. Mieux même, 1855 absorbait ses concurrents Château on line et Cave privée. Dans ce contexte surprenant, paraissait fin novembre les résultats des comptes du 1er semestre 2011. Joie, gloire et paillettes de somptueux bénéfices au compteur!

Quid dès lors des plaintes qui continuent d’affluer?

Plus encore, quand tant de journaux sérieux (de CVF à Terre de Vins) dénoncent encore et toujours les problèmes, quand les forums internets avertissent leurs lecteurs à longueur de page, 1855 annonce hier l’énorme succès de sa soirée Champagne! Selon le communiqué de presse, plus de 1500 amateurs se sont pressés lors de l’événement où toutes les grandes marques du magique breuvage étaient représentées.

Devant ces contradictions pour le moins criantes, on ne peut que s’interroger…Sur la planète vin, le mystère reste donc entier…

Ce contenu a été publié dans actualité, les Humeurs de Louise, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à LE MYSTERE 1855

  1. brackman dit :

    j’attends depuis 2 ans la livraison de 24 bouteilles de primeurs 2006; comment faire pour obtenir gain de cause ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *