DEMAIN, JE SERAI UN VIGNERON CELEBRE…

Quelle notoriété pour un vigneron ? C’était peu ou prou le dernier sujet du colloque de l’Université de la Vigne et du Vin organisé par le Pays Corbières & Minervois ce jeudi 10 Novembre.

C’est tout d’abord Jacky Rigaux, Psychologue et universitaire en charge du secteur Vigne, Vin et terroir auprès de l’Université de Bourgogne qui dressa le portrait d’une notoriété dont les bases ont changé depuis les années 70 avec l’avènement des marques au profit des terroirs. C’est à la fin des années 80 que la donne changea sous l’impulsion de vignerons tels que Didier Dagueneau. En effet, si le cépage reste le prénom du vin, le terroir reste son nom de famille.

S’il reste évident que pour certains, promouvoir la dimension mythique du vin, presque magique semble être une piste, on ne peut oublier l’importance aujourd’hui des vins de cépages largement initiés par le Nouveau Monde.

Les notions de marchés, évoquées par Christophe Juarez, auteur de « France, ton vin est dans le rouge » ne peuvent être ignorées. Côté produit, 80 % des vins se vendent sous la barre des 5 euros. En parallèle, la plupart des consommateurs restent des consommateurs occasionnels, avides d’informations, de compréhension.

Christophe Juarez, Jacques Berthomeau, Jacky Rigaux

Les vins d’entrée de gamme et les « icônes » doivent pouvoir coexister, et même plus s’entraider, Les auteurs stars portant l’étendard d’Appellations lorsque les autres ouvrent la voie à des néo-consommateurs.

Jacques Berthomeau comme Michel White-Smith évoquèrent l’importance des choix et des implications pour chaque vigneron. La notoriété ou en tout cas le début de celle-ci ne peut s’initier que par la volonté de chacun et l’affirmation des choix, vins technologiques ou de terroir.

C’est dans cette ambiance, riche d’échanges et de questions ouvertes, que nous pûmes continuer les discussions autour des vins du Cellier d’Orfée, car rien ne vaut un verre pour délier les langues et les esprits…

Cru Boutenac, par le Celliers d'Orfée

Merci à Nadine Franjus-Adenis et au Pays Corbières et Minervois pour l’organisation de cette journée faîte de jolies rencontres.

 

Ce contenu a été publié dans Marketing, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à DEMAIN, JE SERAI UN VIGNERON CELEBRE…

  1. nadine Franjus-Adenis dit :

    Pour ceux que le sujet intéresse, ils peuvent trouver plus de renseignements sur le site http://www.universitevignevin.fr
    Mais plus encore, nous organisons des rencontres avec les vignerons du Languedoc pour poursuivre la réflexion sur l’identité vigneronne et la notoriété de nos vins. Toutes les idées sont bonnes à prendre.
    N.F.A

  2. Florence MONFERRAN dit :

    Nous nous sommes rencontrées à l’occasion de ce colloque. Votre blog est à votre image, très vivant et très pro.

    Cordialement,
    Florence Monferran,
    historienne pour Terre Apiane à Mireval et Vic La Garidole (34)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *