Darla, y’a du soleil et des cépages.

Arrivé sur la méditerranée, prendre à gauche, contourner la Corse et la Sardaigne. Ensuite continuer tout droit jusqu’à buter sur ce petit bout de terre étroit : le Liban. Coincé entre la Syrie et Israël, il offre sa longue bande étroite de terre au soleil.
La vigne, semblable à la blonde qui hante la moindre bande de sable les premiers rayons venus, s’y gorge de soleil pour donner des vins concentrés et généreux (eux. Contrairement à la blonde pour ceux qui suivent).

Belleblonde2

Une grande partie des domaines se situent dans la vallée de la Bekaa, profitant des grandes amplitudes thermique entre le jour et la nuit (Bref, on passe du maillot de bain le jour, à la couette la nuit venue). Des sols argilo-calcaires, où la vigne aime à enfoncer ses racines profondément.

Niveau cépage, on la joue très internationale. Aux côtés de quelques cépages autochtones comme l’obeideh et le merwah, des joueurs célèbres comme le cabernet sauvignon, le cinsault, le merlot ou la syrah. Plus récemment, les viticulteurs libanais ont aussi introduit du tempranillo, utilisé pour les vins espagnols Riojas, ou du sangiovese d’Italie.

Les deux premiers jouent à domicile, et en blanc, et entrent depuis longtemps dans cette anisette, délicieuse et traitre, l’Arak. Sous ses dehors de douceur et de fraicheur, elle te laisse exsangue les trois verres venus…

La vigne et le Liban, ça reste une vieille histoire qui remonte bien avant ce bon vieux Jesus-Christ qui lançait déjà la mode de la barbe et des cheveux longs (Voir dans les livre d’Histoire : « Jesus, ce hipster »). Plus exactement 5000 ans avant lors que les libanais, qui s’appelaient encore phéniciens, parcouraient déjà le monde à commercer leurs vins et leurs épices.

Trois bouteilles libanaises à découvrir

Château Kefraya Les Bretèches 2009

Vendangés manuellement, on trouve là une grande diversité de cépages avec  Cinsault, Cabernet Sauvignon, Syrah, Tempranillo, Carignan, Mourvèdre et Grenache. Une multitude pour une surprenante unité.
Un vin rond et puissant à la fois. Les tanins sont souples, la bouche est empreinte d’épices et de cerises confiturées.

Waedy Les cedres 2007

Issu de cabernet-sauvignon, de merlot  et de syrah récoltés manuellement, ce vin fait un passage en bois au vieillissement.
Au nez, des fruits noirs et rouges, des prunes et d’épices (vous en reprendrez bien un peu ?).
Une jolie puissance qui aime à être servie un peu plus froide que de nature autour des 15° pour mieux s’apprécierliban

Domaine des Tourelles – Blanc 2010

De jolies notes de lychee et d’abricot, légèrement miellées. Sans être puissantes, les saveurs sont amples, assez exotiques.

Note de l’auteur: Cette photo totalement aguicheuse est assumée par l’auteur qui entend ainsi attirer sournoisement la mâle attention sur de jolies quilles…
Quant aux filles, rappelez-vous les ravages du soleil et imaginez la belle ridée dans 20 ans (gniark)

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *