Bourgueil soit qui mal y pense…

A l’heure où les agapes partent en dithyrambique, et où le verre s’égare parfois, il y a des envies comme des évidences.
De l’épuré, qui part droit dans le verre et file franc sur les papilles…Johnny Cash In Memphis

Il est des appellations comme des gens, certains un peu tape à l’œil, un peu trop clinquants et d’autres plus réservés, un peu bourrus mais qui déclenchent à s’y pencher de jolis emportements. C’est peut-être pour moi la marque de Bourgueil. J’y ressens des bottes, de la terre sous les ongles, des cals dans la main mais de la profondeur et de la chaleur au verre. Il s’en dégage une certaine forme de vérité, d’authenticité, à moins que ce ne soit le Cabernet Franc…

Sur les bords de la Loire (dire en terre ligériennes dans les dîners chics), à quelques encablures de Tours, un vignoble plutôt restreint qui sent bon le breton (autre nom du Cabernet Franc) pour reprendre l’expression de Vincent Pousson, avec ça et là des touches de Cabernet Sauvignon.
Deux types de sols à découvrir, pour deux vins très différents; les graviers qui permettent au fruit de s’épanouir avec des notes de framboises, des tanins souples, un côté riant au verre. Par comparaison, les tuffeaux corsètent le vin dans une trame tannique un peu austère au premier abord, mais qui s’assoupli avec le temps et ne demande qu’à s’épanouir.
Des vins où on entend parfois la voix de Johnny Cash au fond du verre, profonds, rocailleux et chauds à la fois. Ça gratte à la surface pour découvrir une substance riche, dense…

jour de soifSur le fruit, Jour de soif  du Domaine Bel Air à découvrir. Un vin issu des sols de graviers qui claque de petits fruits rouges, de pivoine. C’est joli comme un jour de printemps et le verre se vide tandis que les sourires naissent sur les visages.

domaine les pins vieilles vignesLe Domaine Les Pins et ses Vieilles Vignes de Philippe Pitault qui donne au verre un vin qui explose de fraises et de framboises juteuses, un fruit gourmand qui coule sur le menton. La bouche se fait veloutée, les tanins fins.

domaine chanteleuserieLe Domaine de la Chanteleuserie enfin avec également de vieilles vignes sur tuffeaux qui impose un vin avec de la gueule, du chien, de la matière. C’est bon et ça mord à la fois, le fruit est présent, mais il se matine de poivre, de quelques notes animales et florales, les tanins rapent encore un peu comme une barbe de deux jours mais le baiser est profond et long…

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *