Sors de tes clics et cours à Bergerac

Je ne suis pas sympathique.
Je profite de cet espace pour démentir énergiquement cette légende urbaine.
Je ne suis donc absolument pas sympathique. Quant à gentille, je n’ose évoquer le sujet…
La gentillesse est devenue, d’ailleurs, une valeur totalement surannée…
Imaginez un instant un monde où les gens seraient gentils.
Les chauffeurs de taxi deviseraient avec leurs clients sur la beauté du temps, tandis que les bouchons s’accumuleraient. Bouchons sans commune mesure car votre voisin ne klaxonnerait plus comme un damné dès le passage du feu au vert.
Comment, dès lors, reconnaître un lieu à la mode si les serveurs (pardon les managers clients) n’arboraient plus cette moue boudeuse à la lippe tombante si particulière aux lieux où il faut être (mais où personne ne veut rester) ?
Et comment reconnaître un joli vin dans un monde auréolé de rose où tout à chacun, obnubilé par un politiquement correct du plus mauvais gout, s’acharnerait à ne dire que du bien de tout ?
Les sommeliers n’essaieraient plus de refiler le dernier gros rouge d’un mauvais négociant dont l’horreur ne se mesure qu’à l’aune du coefficient astronomique réalisé, quand le caviste s’extasierait sur l’âpreté « intéressante » de la plus infâme piquette.
Bref, un monde qui ne vaudrait pas son tire-bouchon…
Sans compter que le sourire ne va pas à tout le monde.
Bref, je ne suis pas sympathique.
Je ne me perds pas en circonvolution syntaxique quand je n’aime pas.
N’essayez pas de me refiler un saucisson en douce histoire de faire passer un mauvais breuvage, je deviendrais pire (si, c’est possible!).Mes papilles devenant exigeantes, j’aime à m’aventurer sur des verres inconnus et partir en quête de quilles heureuses. C’est sur des bien-entendus que j’ai fini par poser mon tire-bouchon à Bergerac.

Une terre qui abrite tant de rugbymen ne pouvait qu’être de joyeux augures…

bergerac Sur le coin, point de monotonie car au-delà de la chouette appellation qui se décline en blanc, en rouge et en rosé, on trouve également le suave Montbazillac  aux parfums enivrants, le somptueux Saussignac, deux vins moelleux (comprenez vins sucrés aux notes confites et charmeuses), le charpenté Montravel et le magique Pécharmant.

Sur les moelleux, ce sont les jolis Sémillon et Muscadelle qu’on laisse surmûrir, se gorger de sucres puis tout en s’encanaillant avec leur pote de bactérie le Botrytis, se confire pour donner au verre des arômes d’agrumes confits, et de belles notes florales.  Des vins magnifiques qui naviguent souvent sous la barre des 15 euros, à ne pas négliger sur le foie gras des fêtes à venir (sur ce point le Montbazillac rend très souvent les conversations des beaux-parents plus digestes).
A goûter absolument, le Château Richard pour son Saussignac d’anthologie. Domaine en biodynamie, le verre développe des notes d’écorces d’oranges, de kumquat, de freesia et une étonnante fraicheur en bouche dans son orgie de sucre et de bonheur.

Côté blancs secs, le Château Miaudoux esbrouffe l’apéro avec un Bergerac blanc à 5€ où le sauvignon parti en mangue et fruit de la passion ouvre les appétits et fait sortir les verres. Le Château Jonc Blanc propose quant à lui des vins atypiques et très jolis comme le chouette Sens du Fruit à 7€, assemblage à parts égales de Sauvignon, Semillon et Sauvignon gris pour un vin au fruit charmeur en diable.  Pour un blanc de gastronomie plus complexe perdez votre verre au Château de la Tour des Gendres avec son anthologie qui marquera la vôtre. Un sol de calcaire a ici permis au Sauvignon de proposer en bouche ces notes minérales de cailloux chauffés au soleil qui tempère le fruit exotique et reste longtemps en bouche. Pour de l’inhabituel et du drôle, l’Yvresse du Château Belingard, un vin à part, vieilli pendant 2 ans en barriques ouillées et aux notes oxydées de noisettes grillées, de miel et d’orange. bergerac 3

Côté coup de cœur, une belle mention au Château Barouillet où Vincent Alexis propose un très joli boulot à des prix qui ravissent ma cave et mon banquier.

Barouillet 1 Tout d’abord un très joli Bergerac blanc (5€) assemblage de Sauvignon et de Muscadelle  à la jolie fraîcheur. Des notes de citron, d’agrumes avec une légère touche végétale qui titille les papilles.  Le très étonnant Gaia (8, 50€) où les vieilles vignes surprennent avec de très beaux arômes d’agrumes, de fruits jaunes et une finale légèrement fumée. C’est très bon.
barouillet 2
En rouge, le Château Barouillet (5,50€) éclate de fruit avec des tanins encore présents mais pas dérangeants. Reste le magique et l’irraisonné, la cuvée Louise. Outre le fait que le nom m’inspire pour une raison obscure, il s’agit là d’une sélection des meilleurs rangs du garçon, les baies ont été égrappées à la main, triées grain par grain et vinifiées en fût. Assemblage de Merlot et de Cabernet Franc, le verre dégage une sublime concentration aux notes de mûres confiturées, d’épices sèches et, étonnamment, une jolie fraîcheur en fin de bouche.
A braquer également le Montbazillac du lieu(7,50€) où des vignes centenaires de Muscadelle et de Sémillon ont donné un vin au nez d’or. Des rendements ridiculement bas ont permis un vin concentré et très aromatique.

Côté rouge, le Château Jonc Blanc dévoile un Cœur de Foudre très atypique avec un joli Merlot provenant d’un sol de Tuffeau (craie calcaire) donnant au vin une joli tension et une précision. Un vin d’amateur (j’en suis) aux tanins serrés, en bouche le fruit noir et le poivre et une grande fraîcheur en finale.  Plus classique mais très joliment fait, le Côtes de Bergerac du Clos du Breil, un assemblage Merlot et Cabernet Sauvignon pour un vin aux tanins fins, au boisé maîtrisé avec des notes de mûres et de café. En Montravel, le Château Le Raz propose un vin puissant et équilibré avec sa cuvée « Les Filles ». En nature, à découvrir le très très chouette Château Lestignac où Mathias Marquet propose des vins très précis comme son Eyes Wine Chut en IGP, un merlot qui explose de fruit à la belle longueur et le magique Cabwerrant quand le fruit noir laisse place aux épices sèches  avec suavité et des tanins velours.
Je retournerai avec plaisir poser mon verre à Bergerac…

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Sors de tes clics et cours à Bergerac

  1. Anne dit :

    On verra si on t’accepte… nous non plus, la sympathie, pas notre fort 😉

    Quoi qu’il en soit, on adore ta plume.

  2. La Parisienne dit :

    Hummm très tentant tout ça! En plus, Bergerac est un endroit très beau… Je gouterais bien le Bergerac blanc sec. Jusqu’à aujourd’hui, je n’avais testé que le moelleux! 🙂

  3. Bebert dit :

    Le choix est excellent! Je connais presque tous les vins et les vignerons. Et j’en vends même certains.
    Cependant, il manque, à mon sens, les vins du Domaine Coquelicot: http://www.domaine-coquelicot.fr/domaine%20coquelicot/Le%20Domaine.html
    Cécile et Grégoire confectionne des vins certes assez classiques, mais élégant comme un défilé de haute couture.
    En plus, un petit coup de main ne leur fera pas de mal. Ils ont grêlé début août et ne récolteront pas de rouge et très peu de blanc (2hl/ha…).
    Si en plus je vous dit qu’ils sont éminemment sympathiques et que Grégoire n’est pas mal de sa personne…. (mais attention, Cécile ne semble pas encline à le laisser partir…).
    Et si vous avez du mal à en trouver chez vous: http://levertetlevin.com/domaine?prodID=1118

    • louise dit :

      J’adore les vins de Grégoire..
      Je ne les malheureusement pas inscrit car je ne savais pas s’il aurait des vins cette année.
      Mais c’est effectivement un très beau domaine tout en précision.

  4. CorbenWallas dit :

    Très beau billet sur notre superbe région..
    Il manque à mon avis plusieurs vignerons qui font également de cette appellation une terre authentique. Vous auriez pu citer les vins du Clos le Joncal, du domaine de l’Ancienne Cure, du Clos les Verdots, du château Tirecul la Gravière, du domaine des Chemins d’Orient…et j’en passe..
    Des valeurs sûres aux générations montantes..Bergerac fourmille de vignerons qui font des vins francs, précis et à prix super abordables !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *