La Bourgogne expliquée aux blondes

Sur les plages, chaque année, des millions de neurones disparaissent dans la plus grande indifférence. Tapis dans l’ombre d’un sac entre deux tubes de crème solaire, des Musso, Levy ou quelques Sudoku vengeurs s’acharnent sans pitié sur les derniers vestiges de la culture.
Afin d’enrichir la vôtre et vous permettre accessoirement de gagner quelques camemberts au prochain Trivial Poursuit du camping, j’entame aujourd’hui le grand feuilleton de l’été: le vignoble expliqué aux blondes, ou comment siffler les quilles avec classe et culture.bourgogne


La Bourgogne, les origines

La Bourgogne est ainsi nommée en référence au peuple d’origine germanique, les Burgondes, qui posèrent là leurs pénates vers la fin de l’Antiquité. Profitant de ce que les romains s’effondraient, ils fondèrent le royaume de Bourgogne. Le barbare étant certes conquérant mais gourmand, ils gardèrent et firent prospérer la vigne plantée là par les romains.

Un peu de géographie:
Démarrant autour de Chablis, le vignoble s’étale jusque Mâcon.
5 zones principales: le Chablisien, puis en descendant du Nord au Sud l’autoroute de tes vacances,  les Côtes de Nuits & les Hautes Côtes de Nuits, la différence entre les deux étant à prendre au sens littéral puisque les Hautes Côtes se situent au dessus de 350 m d’altitude, le reste étant en Côtes simplement. Viennent ensuite les Côtes de Beaune et les Hautes Côtes de Beaune qui, comme leur nom l’indique, se trouvent autour de Beaune (rappelons le côté pragmatique du Bourguignon), la Côte Chalonnaise (attention aux pièges, au singulier et sans les Hautes Côtes) et ensuite le Mâconnais. D’aucuns racontent qu’on doit y ajouter maintenant le Beaujolais, mais entre sa géographie et son Gamay le Beaujolais restera pour moi une région à part.

Côté cépages
Les Bourguignons sont bien moins compliqués que leurs copains du Bordelais ou du Sud.
Sur tout le vignoble, le blanc se décline avec le Chardonnay. Reste un peu d’Aligoté pour faire..de l’Aligoté. On notera bien quelques séparatistes du côté de Saint Bris qui ont décidé de faire dans le Sauvignon pour se faire remarquer.
Côté rouge, du Pinot Noir et un peu de Gamay autorisé déci-delà pour les Bourgognes génériques (AOP Bourgogne Gamay et Coteaux Bourguignons).

L’influence des climats
Dès lors pourquoi plus de 84 AOC me demanderez-vous entre deux étalages de crème solaire?
La Bourgogne étant une zone de production très hétérogène et non érogène (quoiqu’avec un bon Meursault des choses peuvent bien s’arranger) donc avec plein  de trucs différents comme toi sur la plage, on a fractionné la région en un ensemble de zones différentes appelées climats. Rien à voir donc avec Evelyne Dhélia; chaque climat est un terroir caractérisé par ses aspects géologiques, les expositions et même l’Histoire de la clôture pour former un cru. En fonction de ces climats, le Pinot ou le Chardonnay va réagir différemment, prendre une tonalité propre à la personnalité de chaque appellation.

Dans ma cave, il y a:
Il serait franchement impossible de te dresser ici toute la liste des appellations et de mes coups de cœur dans chaque, je me permets donc de te faire une petite note sur les Maisons ayant leurs habitudes dans ma cave à vin.

Le Domaine Olivier Leflaive pour la précision et la pureté de ses Chablis
La Maison Aegerter avec sa gamme de vins faciles, Les Enfants Terribles, chardonnay ou pinot noir au fruit ravageur aux alentours de 10€. Tu as des amis, une table, et maintenant tu as le vin qui va avec. Pour un bonheur, ne quittez pas et accrochez vous au fabuleux Pernand Vergelesses au nez complexe d’agrumes, d’acacias avec le miel en embuscade qui pointe joliment derrière pour une bouche longue comme un baiser d’amour…
Le Sieur Nicolas Rossignol pour le caractère et la tension de ses vins. Une mention pour le Pommard « Les Jarolières » où quand cerise et poivre se combinent pour un voyage aux portes du Kif (avec une majuscule).
Le Domaine Denuziller pour ses Mâcons de compèt’ gouleyants à moins de 10€; entre fruits jaunes et fleurs, le verre frétille.

 

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

10 réponses à La Bourgogne expliquée aux blondes

  1. Delphine Goumaz dit :

    Très bon blog, qui me fait beaucoup rire, et donne de chouettes informations.
    Sur la Bourgogne, un vignoble encore peu connu qui ne demande qu’à être reconnu, proche d’un illustre voisin, (le Chablisien) se trouve le Tonnerrois. Celui-ci est un très ancien vignoble qui a sévi avec panache à la cour du Roi de France notamment grâce au célèbre espion le Chevalier d’Éon

    Je conseille fortement une dégustation…En plus, il y a des rosés … du Tonnerre !

  2. Bien plus que de la vulgarisation très bien expliquée, c’est en plus hilarant ! Merci !

  3. Hélène dit :

    Pertinent et amusant ! Tout simplement exquis. Merci

  4. Pascale Mena-Maltagliati dit :

    Je suis restauratrice, dans le beau Vaucluse, où les appellations de charme abondent…
    Je découvre votre blog avec sourire, bonheur et…gourmandise…
    J’aime votre plume acérée, cultivée et vive…avec la note d’humour qui séduit !!
    J’adore la Bourgogne (une grand-mère chérie y est née), sa gastronomie, ses vins et…ses fromages…
    Je suis méditerranéenne et…brune, mais j’ai appris avec cet article désopilant…
    A bientôt de vous lire… ou de vous couvrir de miel…j’aime aussi les belles lettres !!

  5. L'actu dit :

    Chère Louise, il est temps que tu viennes faire un petit tour chez moi parce que ta cave est bien tristounette !!
    🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *