Du cep aux cèpes: à Limoux, coup gagnant pour Régis Marcon

Chaque année, c’est aux Rameaux, que Limoux offre sa sympathique version de la communion entre fidèles.

En effet, le temps d’un chouette week-end, on peut découvrir les différents vins de l’appellation puis se tailler une jolie bavette sous la houlette d’un chef émérite. Après avoir longuement hésité avec un week-end en compagnie de la mère de l’homme, j’ai préféré lâchement le laisser seul face à une torture lente, longue et douloureuse.

Pour revenir à nos quilles et fuir la belle-mère, embarquement immédiat donc pour Toques et Clochers.
Ici, depuis 24 ans, Sieur d’Arques vend chaque année aux enchères les plus belles barriques de ses chardonnay dans une vente mythique où s’associe un chef émérite au profit de la réfection des clochers des villages de l’appellation.

Afin de mieux comprendre et briller dans les dîners mondains, quelques éléments:

  • Depuis les années 60, une plantation massive de Chardonnay s’est ici accolé au cépage traditionnel le Mauzac. Le Climat frais et les sols argilo-calcaire permettent au fruit de se révéler.
  • 4 terroirs au sein de l’appellation: océanique, Haute-Vallée, Autan et Méditerranée.
  • Au delà de la typique Blanquette, faiblement alcoolisée et plus sucrée en raison de son cépage principal le Mauzac, les bulles à Limoux, c’est aujourd’hui surtout des crémants (plus alcoolisé, environs 13°, vin effervescent issu de la méthode traditionnelle comparable à celle faite en Champagne) mais aussi des vins tranquilles. Un vin tranquille n’est pas un vin sage qu’on pose dans un coin, comme on rêverait de le faire avec les enfants des autres, mais un vin sans bulles. Un joli blanc en fait.

Le terroir méditerranéen reste le plus bas, à une altitude moyenne de 200m, il donne des vins plus portés sur le fruit avec de la rondeur. Côté Autan, l’altitude monte un peu plus , des cailloux roulés amène un peu plus de minéralité. Un joli coup de coeur sur SARDA, dont les vins révèlent de belles notes toastées, en bouche reste le parfum des galets chauffés au soleil. Sur l’océanique, on monte encore aux alentours de 350m où les températures plus fraîches font la part belle aux notes d’agrumes, associé à une magnifique fraîcheur. De la longueur et de l’équilibre. Bref, c’est chouette! C’est enfin, la Haute-Vallée où le vignoble monte jusque 500m, la bouche est longue, l’acidité coure tout du long de ses vins fruité et floraux avec en bouche tout de même de l’ampleur.

Afin de terminer ce week-end sous l’égide des ceps de Limoux, c’est Régis Marcon qui se mit au travail pour un petit dîner simple de 6 plats entre 400 intimes et où les accords furent gérés par Andreas Larsson, meilleur sommelier du monde en 2007.

En résumé, Limoux, au-delà de cette destination propre au rêve et à l’évasion, ce sont de jolis vins. Alors courrez-vite, tire-bouchon au vent chez votre caviste découvrir les cuvées Toques et Clochers.


Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Du cep aux cèpes: à Limoux, coup gagnant pour Régis Marcon

  1. mamina dit :

    J’ai eu le bonheur et le plaisir d’assister à Toques et Clochers l’an passé. Quel bon moment et quel plaisir de lire ça chez toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *