Qu’est-ce que vous allez déguster!

Au moment où est sorti le joli livre de MONSIEUR Emmanuel Delmas et où va commencer l’excellent Grand Tasting des incontournables Bettane et Desseauve, se posait une question: C’est quoi une dégustation ?

C’est avant tout un moment un part où l’on revient au sens. Pas celui qu’essaie de nous vendre les livres de nos grands philosophes modernes à grand renfort d’émissions branchouilles, non, AUX sens. On se ferme à l’extérieur et on ouvre grand le nez et les papilles. Ressentir la sensation du vin sur sa langue, humer ses parfums. Aimer, détester. Ressentir.

Il y a la dégustation que l’on s’offre, petit moment à soi et les autres. Celles des grands raouts, des magazines aux interprofessions, des point de vues sur le vignoble ou le millésime quand ce n’est pas les deux à la fois. Il y a dans ces rassemblements deux camps : les esthètes qui viennent jouir et s’enrichir et les savants qui sont là pour critiquer, juger l’œuvre d’un homme. On aime à expliquer qu’il faut bien juger, hiérarchiser, noter. Mais selon quoi, un goût, LE goût ? Il y a bien évidemment des critères relatifs à la structure, l’équilibre d’un vin, mais au-delà reste l’opinion et le goût de chacun. Le talent reste peut-être celui de grands dégustateurs qui savent mettre en mot leurs sensations, transcrire un vin sans le trahir, respecter le choix des lecteurs comme celui faits par le vigneron.

Ces moments ne sont pas sans rappeler l’école.
Il y a les moments de franche rigolade avec les bons copains.
Il y a les premiers de la classe, qui décrètent, tempêtent et posent leurs affirmations au milieu de mes soupirs.
Il y a le timide qui parle peu mais couvre des carnets entiers de ses impressions.
Il y a l’élève appliqué, qui effectue les gestes réglementaires les uns après les autres au risque d’oublier d’être surpris.
Il y a les jolies filles, ces vins qui t’aguichent un peu tape à l’œil.
Il y a les discrets du fond de la classe qui demandent un temps pour s’ouvrir mais qui révèlent ensuite des richesses insoupçonnées.

De l'innérable Hervé Laleu en réflexion derrière le verre, aux réflexions d'Emmanuel Potdevin, ça travaille dur!

Puis, il y a les reines de la fête : les bouteilles. Telles de stars, elles se dressent sur les tables, majestueuses parées de noires pour conserver l’anonymat. Alors peu à peu, le silence se fait, les verres se remplissent, les fronts de plissent, et chacun couvre sa feuille de ses impressions. Peu de mots sont échangés, le dialogue est dans un premier temps avec le vin.
Puis vient le moment de la guerre l’échange où miraculeusement tous les avis convergent ou s’affrontent.
Bref, une dégustation reste un moment divin en enfer…

Ce contenu a été publié dans dégustation. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Qu’est-ce que vous allez déguster!

  1. parfums dit :

    Retranscrire un vin sans le trahir… Tout un art où d’aucuns ne pourraient/devraient se vanter de le maîtriser totalement. Nommer, c’est réduire, alors que certains silences ont la beauté des mots qu »ils suggèrent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>