Les choses, moi et la Bourgogne…

Force m’est de constater que les choses et moi sommes en guerre.
Notez bien que je n’écris pas moi et les choses.
Naïvement, je crus longtemps les choses inanimées.
Mais il a fallu se rendre à leurs évidences et croire, sans comprendre, en l’humanité des choses, à leur capacité à ressentir envers leur possesseur un quelconque sentiment.

C’est encore arrivé ce matin, la cafetière s’est liguée avec le filtre papier et la poubelle. Je suppute même une complicité du carrelage. Et voilà comment un simple petit déjeuner s’est transformé en lutte impitoyable où les choses ont encore une fois gagné, le temps s’est perdu et moi j’ai récuré tout à la fois sol, cafetière et poubelle.les-temps-modernes-charles-chaplin Continuer la lecture de « Les choses, moi et la Bourgogne… »

Va chercher bonheur à Gaillac

Alors que vous remisez enfin les tongs jusqu’aux prochains congés payés la larme à l’oeil (les tongs étant à l’esthétique ce que BHL est à la culture), il était de mon devoir de vous fournir quelques éléments propres à illuminer votre rentrée.

Tout d’abord, exploitez les grands-parents pour les courses scolaires de votre descendance, et préoccupez vous de l’essentiel: vous-même.
Ceci étant fait, attaquez vous à ce chapitre prioritaire: le vin.
Le vin étant à votre épanouissement ce qu’une gogo danseuse est à un VRP de province, sortez vos verres et prévoyez une descente chez le caviste.
Sachez qu’il existe des bouteilles qui peuvent tout à la fois nourrir votre gloritude auprès de vos amis, vos beaux-parents ou même votre concierge et éclater votre tire-bouchon.
Parmi ces dernières, en bonne place, les vins de Gaillac. gaillac ville

Continuer la lecture de « Va chercher bonheur à Gaillac »

VIENS A SAINT-POURCAIN, C’EST POUR TON BIEN!

Si vous hésitez encore à quitter Paris sans un plein flacon de tranquillisants, sachez qu’il existe aux portes de l’Auvergne, un coin de Paradis. A regarder les émissions télévisuelles sur les gentils agriculteurs, vous aviez bien vu toute cette Nature mais en vrai, le choc est rude. Devant vous s’étalent de grands prés recouverts d’herbes VERTES sans même un écriteau interdit aux chiens pour gâcher le paysage, au loin la chaîne du Puy de Dôme termine votre carte postale.saint-pourçain vin Continuer la lecture de « VIENS A SAINT-POURCAIN, C’EST POUR TON BIEN! »

A SANCERRE, RIEN NE SE PERD (ET SURTOUT PAS SON VERRE)

A trop surfer sur le net, on finit forcément par y rencontrer des gens recommandables.
C’est le cas de Nicolas Millérioux, vigneron à Sancerre.

De passage dans la région, je me suis mise en tête de passer sur ses vignes et goûter ses vins. Un peu agacée tout de même par la constante bonhommie du garçon, j’espérais trouver là matière à râleries et autres grognasseries. Eh bien, même pas.

Sancerre est un peu à part. Encore en Loire mais pas très loin des Bourguignons et à deux encablures de l’Auvergne. Afin de motiver l’Homme au voyage, j’avais innocemment évoqué un pays de steack, de fromage de chèvre et de vin. A ces mots, ni une, ni deux, mon tire-bouchon et moi nous retrouvions dans la précieuse auto de Monsieur en route pour les coteaux de Sancerre.sancerre vin millerioux

Continuer la lecture de « A SANCERRE, RIEN NE SE PERD (ET SURTOUT PAS SON VERRE) »

A VACQUEYRAS, JE DIS BLANC!

Des fois on croit connaître alors qu’on ne connait pas.
Comme lorsque je donnais mes paquets de bonbons et accessoirement mon cœur à Kevin. Le traitre les offrait alors à la blonde Sandra dès mes couettes tournées. Le bac à sable est un monde cruel.
J’ai longtemps pleuré les bonbons.

Comme lorsqu’on parlait Vacqueyras et que je pensais rouge.
Mais ce cru des Côtes du Rhône vous en fera voir de trois couleurs!
Continuer la lecture de « A VACQUEYRAS, JE DIS BLANC! »

DE LA TAUROMACHIE A LA VIGNE: UNE TERRE

Sur l’invitation des Costières, j’ai pu découvrir leurs vins lors de la Féria de Nîmes.

Les Costières de Nîmes c’est un vignoble au sud des Côtes-du-Rhône, de la vallée du Gardon jusqu’aux portes de la Camargue. Un terroir riche, méditerranéens, faits de galets chauffés au soleil et de pluies rares et diluviennes et toujours le Mistral qui soufflent sur les vignes les préservant ainsi de nombreuses maladies.

Au delà de la dégustation, c’était l’occasion de découvrir une corrida avec les vignerons des Costières, ses aficionados. Entrevoir, comprendre dans la beauté brute du taureau, les passes du torero empreintes d’une beauté funèbre le dessein de cette terre. La naissance de ces vins entre force et délicatesse.

Continuer la lecture de « DE LA TAUROMACHIE A LA VIGNE: UNE TERRE »

A RASTEAU, MY TERROIR IS RICH

Il y a peu, alors que je regardais paisiblement Arte dans mon salon (lire effroyablement avachie dans mon canapé devant une série totalement régressive), je recevais une gentille invitation à découvrir Rasteau, son terroir et ses vins. Le titre, « Escapade des Gourmets » affolant mes papilles, j’attendais ni une, ni deux et attrapais mon tire-bouchon et mon baluchon.

J’arrête ici un instant mon récit, afin d’en situer l’action. Prenez la France, un regard sur le bas de la carte vers la droite: la Provence. Vous suivez le Rhône, et quand vous voyez une grande montagne, le Ventoux, vous continuez tout droit. C’est là au pied du géant provençal, face au dentelles de Montmirail que s’étend cette jolie appellation.

Continuer la lecture de « A RASTEAU, MY TERROIR IS RICH »