LE VIN, L’ULTIME DANSE…

3
239

Comme de nombreuses petites filles, enfant, je fus danseuse… A rêver de tutu et de ballerines, j’y ai appris l’effort, la patience et la persévérance.

Plus je découvre le vin, et ceux qui le font, plus le temps de cette exigence rejaillit en moi.

Le travail invisible, insatiable…Les mêmes mouvements, encore et toujours, chaque jour. Patiemment, un geste après l’autre, le vigneron dessine son vin.

De la taille méthodique, lente et éprouvante dans les rigueurs de l’hiver, naîtra une vigne sublime. C’est ensuite l’accord longtemps recherché, éprouvé des assemblages parcelle par parcelle pour arriver enfin à cette somptueuse évidence.

Un travail fait de patience et souffrance pour arriver enfin à cette joie ultime qui explose en un simple verre.

 

3 Commentaires

  1. L’article et la comparaison avec la danse sont tout à fait justes. Une belle métaphore sur l’élégance, la finesse, le raffiné et le respect du travail exigé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici